procédure humour

3 thématiques (mobilité, urbanisme et environnement) ont été présentées par le Cabinet d'Expertise et par Jérôme PESCINA, chargé de l'Urbanisme à la CDC, accompagnées de quelques vidéos ministérielles sur lesquelles il a été demandé aux participants de réagir.

Pas grand chose à voir avec le vécu et les attentes des habitants présents à cette réunion qui attendaient une intervention du Président et des élus sur la présentation de la 3ème phase du PLUi (PADD), c'est à dire les orientations et priorités du Projet d'Aménagement et de Développement Durable, susceptibles d'être retenues par le Conseil Communautaire. Ce PADD doit être voté par ce Conseil en Octobre/Novembre 2019.

Voici le compte-rendu que les rédacteurs du POIL GRATTER ont pu tirer de cette réunion :

- Les REMARQUES émises :

  • le déficit d'une réelle concertation avec les usagers et habitants du bazadais, caractérisé par très peu d'échanges publics communaux : notre Président a répondu que s'il fallait que la CDC fasse une réunion dans chaque commune avec le cabinet d'expertise, cela coûterait une fortune !!! Très surprenant comme réponse, vu que chaque maire participe depuis 2 ans à toutes les phases d'élaboration du PLUi...

De plus, ce sont les mêmes maires qui votent, à chaque fin de phase de cette élaboration, les délibérations issues du travail qui a été fait...

On s'interroge : Les maires ne sont-ils pas en capacité d'animer des réunions avec leurs administrés ? Pourquoi faudrait-il encore payer pour une telle prestation, alors que cela fait partie de leurs prérogatives et de leurs compétences ??

  • Peu de participants : La période estivale « choisie » et seulement 3 réunions : CAPTIEUX, BERNOS-BEAULAC, GRIGNOLS sont des éléments peu favorables à une forte participation. L'absence de réunion à BAZAS, Bourg stratégique de la CDC, a été relevée.

Alors que l'édito du dernier MAG du BAZADAIS (journal de la CDC) consacre plus des ¾ de son texte aux réalisations communautaires sur BAZAS et un seul petit paragraphe en fin sur le PLUi pour le reste du territoire, il est quelque peu étonnant que BAZAS, ville la plus importante de la CDC, n'ait pas fait cause commune avec les autres Bourgs-relais pour présenter le PADD du territoire Bazadais.

- LES PROPOSITIONS des participants

CONCERTATION avec les habitants :

La mise en place par la CDC de commissions de travail avec les usagers et habitants en fonction des thématiques aurait été plus motivante pour les citoyens et aurait permis une réelle concertation, évitant que la gouvernance de notre CDC soit ressentie comme un « club de Maires ».

Les animateurs de la réunion ont précisé que la CDC travaillait avec de nombreux partenaires pour l'élaboration de ce PADD : entrepreneurs, porteurs de projets et bien d'autres acteurs :économiques, culturels, sportifs, institutionnels... mais sans jamais citer quelques exemples précis permettant aux participants de se faire une idée du projet qui se construit.

  • Que faut-il en déduire ? Que les usagers sont cantonnés à porter leurs expressions et propositions sur les cahiers de doléances en mairie ou à écrire à la CDC et à être informés de l'avancée des travaux par publication dans les journaux locaux ou par quelques réunions publiques de la CDC...
  • Comme l'a souligné avec humour l'un des participants : « les élus ne sont pas des citoyens comme les autres du fait qu'ils ont connaissance de toutes les infos nécessaires , mais qu'ils ont, pour la plupart du temps, beaucoup de mal à les transmettre aux autres citoyens que nous sommes » !!

Pour rappel la population de la CDC du Bazadais s'élève à 15 471 habitants (chiffre du diagnostic du PLUi de 2018). La commune de Bazas comprend 4734 habitants au 1er janvier 2015, soit un tiers de l'ensemble de la population de la CDC.

Au vu de ces chiffres, les rédacteurs du POIL à GRATTER ont fait remarquer que résumer le souhait des élus dans le PADD par « avant tout préserver la ruralité du territoire, son identité et son savoir-faire » - où sur ce point tout le monde ne peut qu'être d'accord - semble une orientation « auberge espagnole » où chacun peut y mettre ce qu'il veut, si ce souhait n'est pas accompagné de points et d'actions précises pour sa mise en œuvre.

En effet, la totalité de la population de la CDC présente une diversité rurale pas tout à fait identique, suivant que l'on vive à Bazas (Ville à la campagne), ou dans les bourgs relais (CAPTIEUX, GRIGNOLS) ou encore dans les communes avoisinantes de ces bourgs. Il nous semble qu'une réponse distincte doit être apportée à ces attentes différenciées...

Sachant que nous payons tous le même pourcentage d'impôts locaux tant pour la CDC que pour le Conseil Départemental de Gironde, les habitants des petites communes espèrent que le nouveau plan d'aménagement apportera les réponses nécessaires pour les services de base dont les modalités nous sont imposées, bien souvent, par les nouvelles technologies, le national et la préservation d'un environnement durable (moins de voitures individuelles pour les transports quotidiens).

MOBILITES :

Transports :

Après le passage de 2 vidéos sur des « moyens de transport partagé », nous avons rappelé que notre groupe citoyen de GAJAC avait fait des propositions pour des modes de transports conjugués, notamment une aire de station de covoiturage à Mitton permettant d'aller ensemble vers les centres d'emplois (LANGON ou BAZAS par la RD 9)  * voir notre courrier de 2018 suite au diagnostic du PLUi

Une proposition d'organisation en réseaux par un regroupement de moyens pourrait être une piste à explorer.... Là encore, aucune réaction, ni prise de note, de la part de nos interlocuteurs.

Ayant eu à l'époque une lettre de remerciements de la CDC, nous pensions que des éléments de réflexion du Conseil Communautaire sur ces différents moyens de transport conjugués seraient apportés lors de cette réunion. A 3 mois du vote du PADD, on se demande si une piste sur un projet d'action de désenclavement pour nos petites communes a été priorisé à ce jour et défendu par nos Maires …


Fibre – Internet :

Une question concernant la mise en place de la fibre optique pour l'ensemble du territoire a été posée. Confirmation de l'implantation progressive sur tout le territoire de la CDC, s'étalant de 2019 à 2024

Ce qu'il faut savoir, c'est que depuis 2019, nous payons une taxe spéciale d'équipement (fibre optique internet, etc...) sur nos impôts locaux au profit de notre CDC. * Ci-après pour votre info le calendrier du programme d'implantation de la fibre sur notre territoire.

Les habitants des communes qui seront desservies après 2020, auront payé pendant un nombre croissant d'années une taxe pour un service rendu au plus tard en 2024 !!

URBANISME :

Une précision nous a été apportée : 87 nouvelles constructions par an pour l'ensemble de notre CDC, sachant que l'objectif est de regrouper au plus près des BOURGS le plus grand nombre de ces constructions... Aucune autre précision n'a été apportée quant au pourcentage de répartition entre les Bourgs principaux et le reste du territoire couvert par nos petites communes... Rien sur la définition des règles et modalités qui seront adoptées en la matière…

Zonage : 98 % des expressions des cahiers de doléance. Les réponses seront données aux intéressés après fixation des règles et définition d'un zonage spécifique à chaque secteur identifié dont la traduction ne pourra se faire qu'après l'adoption du PADD. Prévoir début d'année 2020. Mise en place du PLUi vers fin 2020.

Diversifier le parc des logements : pour répondre à toutes les générations (jeunes, personnes âgées, cadres, tourisme …) présentation d'un écoquartier en vidéo : plutôt réservé aux bourgs principaux… Nous n'avons pas perçu une quelconque volonté de complémentarité, ni de fonctionnement horizontal favorisant un aménagement du territoire plus harmonieux pour éviter d'accentuer des lieux de forte concentration et des espaces de population clairsemée et hétérogène.

Une question sur les nouveaux types d'habitation a été posée : Une réflexion est en cours sur la réglementation à définir et sur les démarches administratives à effectuer.

Préservation du Patrimoine : Interrogation pour les propriétaires de maisons Bazadaises et autres constructions répertoriées … Une réglementation et des obligations leur seront appliquées notamment en matière de rénovation, sans plus de précisions.

ENVIRONNEMENT :

- Préservation de la diversité paysagère : sur ce point, la possibilité de pouvoir reclasser certaines terres en « zones naturelles » ou « Agricoles » selon les besoins générés par l’installation de jeunes agriculteurs et la préservation de sites remarquables est un axe retenu dans le futur PADD. Cette flexibilité sera actionnée au coup par coup (si nous avons bien compris …)


EN CONCLUSION :

A décharge et en toute conscience, nous savons que l'élaboration de notre PLUi est aussi fortement impacté par les obligations imposées par le national et par les lois successives sur la décentralisation, comme pour toutes les autres CDC.

C'est pourquoi, plus que jamais, le développement de nos territoires ruraux a besoin d'un sens collectif important, d'initiatives, de diversités et de responsabilités à tous les niveaux pour élaborer un plan d'aménagement et de développement durable relevant les défis qui assureront notre avenir.

Monsieur le président de la CDC nous a précisé également que les documents concernant le PADD sont disponibles dans toutes les mairies de notre CDC. Nos maires ou « référents PLUi » de nos communes respectives sont par conséquent en mesure de nous apporter l’information. Interrogeons donc nos élus pour plus d’explications !! Ne restons pas passifs cela nous sera reproché !!

Et pour ne pas donner raison à la phrase célèbre d'Edgar FAURE :  « L'immobilisme est en marche, rien ne l'arrêtera », cela dépend aussi de nous, citoyens ruraux et néo-ruraux, en s'informant, en s'impliquant, pour avancer vers la civilisation du XXIème siècle que nous voulons transmettre à nos enfants tout en conservant l'identité et le savoir-faire du Bazadais.

  • Pour le calendrier de la fibre optique, voir notre article "Fibre optique" dans rubrique "nos infos"