Depuis janvier, on en est à 600 échouages principalement sur les les plages d'Aquitaine. Selon Olivier Van Canneyt et Hélène Peltier (CNRS) de LA ROCHELLE "ce phénomène est dû à plusieurs facteurs à la fois, les techniques de pêche à cette saison et les conditions météo". Comme en 2017 et 2018, on a compté 800 échouages, on est au-dessus de la moyenne des précédentes années.

Il faut savoir que tous les dauphins tués par les filets de pêche ne se retrouvent pas sur les plages. "On estime que les dauphins échoués représentent 20 % de la mortalité". Ce qui ferait environ chaque année 4000 individus tués notamment par des bateaux de pêche.

Avec environ 200 000 dauphins dénombrés dans le golfed e Gascogne, les chercheurs estiment qu'à ce rythme la population risque d'être menacée.

La pêche industrielle étant en grande partie responsable de cet hécatombe, soutenons les artisans pécheurs dont les méthodes plus respectueuses nous assurent un environnement durable. Soyons plus exigeants sur ce que nous consommons.

LANCER L'ALERTE SUR LES HECATOMBES de DAUPHINS est déjà UN PREMIER PAS pour espérer se donner les moyens d'y remédier. (article CHARLIE HEBDO "DES PIRATES POUR SAUVER LES DAUPHINS".

                                                                                                                                                                dauphin2-620x387.jpg