aldous_huxley_2.jpgAllons-nous vers "le meilleur des mondes" ? 80 ans après l'écriture du texte que vous vous proposons ci-après, nous découvrons que nous vivons à crédit sur les ressources que nous donne la terre, planète sur laquelle nous vivons...  et cela, maintenant depuis quelques années : en 2019, nous avons épuisé ces ressources depuis le 31 Juillet ! Et l'on continue comme si de rien n'était .... Est-ce le conditionnement que nous subissons, sans nous en rendre vraiment compte, qui nous empêche de réfléchir autrement et de réagir puisqu'il en est encore temps...

Pour exemple : doit-on accepter de ceux qui nous endorment qu'ils donnent le prix Nobel d'économie en 2018 à William Nordhaus,  économiste américain qui  a "démontré" que l'optimum économique pour le monde entier serait un réchauffement climatique de 4 °C  ! + 4 °C, où est le problème ? un prix Nobel dit que c'est très bien ... et que ce serait donc "anti économique" et donc désastreux , voire absurde, de faire des politiques volontaristes pour  essayer de limiter à 2 °C le réchauffement... Une grande majorité des scientifiques démontre que, dans l'hypothèse où ce seuil de 2 ° C serait dépassé, les effets engendrés seront irréversibles pour notre planète et pour les humains qui le vivront..  Ne devrions-nous pas demander, comme les jeunes générations le font, l'application du principe de précaution ?

Face à toutes ces interrogations, nous avions envie de vous faire partager le texte qu'Aldous HUXLEY,  écrivain, romancier et philosophe britannique, a écrit en 1939. A nous d'en prendre conscience et de reprendre en mains notre destin par l'intelligence, la culture, la créativité dans la solidarité et la bienveillance envers chacun d'entre nous, pour nos enfants et envers notre planète.

Lire la suite